Musée Bonnat : une fermeture sans fin

Musée Bonnat-Helleu à Bayonne

Musée Bonnat-Helleu à Bayonne

Monsieur le Maire,  mes chers collègues,

Nous voterons pour cette convention. Toute action menée en faveur de la valorisation de ce musée qui constitue un magnifique atout pour Bayonne ne peut que recevoir notre soutien et le fait que l’Association des amis du musée puisse (sous conditions) prévoir des animations au sein même du musée constitue un des moyens d’assurer une relative accessibilité mais surtout une animation autour des collections.

Toutefois, ces éléments positifs ne contrebalancent pas les questionnements des bayonnais et des nombreux visiteurs en matière de durée de la fermeture (opérée le 11 avril 2011 !) et de date de réouverture. Annoncée pour 2014 en 2010 (par l’adjoint à la Culture), puis pour 2019, et enfin pour 2022… encore faudrait-il que les travaux aient commencé …

La phrase extraite de la convention n’est sur ce sujet en rien rassurante:

« En effet, le Musée Bonnat-Helleu étant actuellement fermé au public, son accès est conditionné par des règles strictes de sécurité durant les deux années qui précèdent les travaux de rénovation et de restructuration de l’établissement ».

Cette phrase signifie-t-elle que ces derniers ne commenceront qu’en 2016 ? Pour quelle durée et quels budgets ?

Chaque jour de fermeture constitue un handicap important pour la population en matière d’accès de proximité aux Beaux Arts, à la culture mais également en matière d’attractivité touristique d’un musée (aux fonds remarquables) idéalement situé… entre Bilbao et Bordeaux.

De quelles informations disposez-vous ? N’est-il pas possible de prévoir des ouvertures certes ponctuelles (à l’instar de celle de la nuit européenne des musées, des journées du patrimoine) mais fréquentes et régulières afin de limiter les effets négatifs de cette trop longue fermeture ?

Pour le groupe des élus de Gauche,

 

Sophie Herrera

Le très haut débit à Bayonne: un enjeu fondamental

Très haut débit à Bayonne: un enjeu fondamental

Très haut débit à Bayonne: un enjeu fondamental

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Hier à Paris, dans le cadre de mon travail parlementaire pour la 5 ème circonscription des Pyrénées atlantiques je rencontrais à Bercy le représentant de la mission nationale PLAN FRANCE TRÈS HAUT DÉBIT pour notre région, Antton Achiary, jeune homme au parcours brillant, dont le père et l’oncle sont très connus au Pays basque, lequel a en charge tous les dossiers pour le grand sud .

Nous avons travaillé sur la circonscription et plus généralement sur tout le territoire du pays basque qui révèle de très très grandes disparités avec des déserts numériques.

Je tiens cette carte à disposition de celles et ceux qui sont intéressés par cette question.

L’Etat engage 20 milliards d’euros dans le déploiement du très haut débit et l’objectif est de couvrir 100% du territoire d’ici 2022.

Il s’agit d’un plan qui va mobiliser 20.000 emplois directs pour le développement des infrastructures.

La priorité est donnée à la fibre optique.

C’est un plan mis en œuvre de manière décentralisée.

Le plan ne soutient que les projets d’échelle a minima départementale pour garantir une solidarité territoriale forte entre urbains, péri urbains et ruraux, encourageant la coordination dans l’espace régional.

L’enjeu est fondamental, à savoir rapprocher les services publics des citoyens, télé médecine,objets connectés, liens pour les personnes âgées.

L’enjeu est l’égalité et la solidarité territoriale.

L’Etat intervient justement là où les opérateurs sont absents et les opérateurs ne sont pas  » fous », ils vont là où c’est intéressant en terme de densité de population.

Compte tenu des réflexions actuelles sur l’avenir territorial je me permets de rappeler ce point important.

Nous resterons très vigilants sur ce point fondamental – solidarité et égalité territoriale – .

Nous voterons pour cette délibération compte tenu de l’enjeu et je pense que nous aurons un débat très intéressant prochainement à l’ACBA.

Pour le groupe des élus de Gauche,

Colette Capdevielle

Politique linguistique en faveur de la langue basque

Ecole Jules Ferry à Saint-Esprit

Ecole Jules Ferry à Saint-Esprit

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Nous voterons bien évidemment pour cette délibération que les différents membres du CA de l’OPLB ici présents ne manqueront pas de soutenir.

Pour rester dans ce domaine de la langue basque et dans le cade de la relation entre la mairie de Bayonne et l’OPLB, nous souhaiterions soumettre une proposition au conseil municipal que nous avons déjà eu l’occasion d’appuyer en CA de l’OPLB avec Marie Christine Aragon.

Comme vous le savez 50% des élèves qui étudient en langue basque le font par le biais de la filière publique, les 50 autres % sont répartis de manière quasi égale dans les 2 autres filières.

Comme vous devez le savoir, l’enseignement dans la filière publique est basée sur la parité horaire, or depuis quelques années une procédure d’expérimentation d’augmentation du nombre d’heures d’enseignement en basque dans les sections bilingues du 1er degré a été lancée.

Ainsi 5 expérimentations sont en cours :

  • Saint Jean pied de Port et Ascain ¾ temps basque et ¼ français sur les 3 années de maternelles
  • Biarritz Alsace et Guéthary, entièrement en basque sur les 2 premières années de maternelle
  • Larressore : entièrement en basque sur les 3 années de maternelle.

L’évaluation faite en juin 2012 entre les sections expérimentales et les sections a parité horaire montre une différence de réussite significative en faveur des sections expérimentales.

Au regard du programme d’action de l’OPLB sur la structuration qualitative de l’enseignement du basque et en basque et de son orientation numéro 5 « permettre et accompagner des expérimentations pédagogiques nécessitant l’augmentation du nombre d’heures d’enseignement en basque dans les sections bilingues du 1er degré.

Nous souhaiterions que la ville de Bayonne sollicite l’OPLB pour que ces expérimentations soient mises en place sur le territoire de la commune de Bayonne qui compte 4 sites d’enseignement public bilingue. Cette demande se justifie d’autant plus que le nombre de parents locuteurs sur Bayonne est réduit et que cette mesure a pour objectif de renforcer l’apprentissage et l’usage du basque sur Bayonne.

J’espère que vous répondrez favorablement à notre demande en faveur du basque et de l’enseignement public et nous nous mettons à votre disposition pour porter collectivement cette demande.

Pour le groupe des élus de Gauche,

Mathieu Bergé

Nouveau site web pour le PS Bayonne

logo_ps_1360342519La rentrée est l’occasion de vous  présenter notre nouveau site internet www.ps-bayonne.fr. Le graphisme a été entièrement repensé et les rubriques revues.

Retrouvez régulièrement l’actualité du Parti socialiste bayonnais, la présentation des différents élu-e-s dans les différentes institutions ainsi que la présentation de la section du PS Bayonne. Vous pouvez également nous rejoindre ou simplement nous contacter avec les différents formulaires de contact (rubriques « Rejoignez nous ! » ou « Contact »).

Suivez aussi l’actualité du PS Bayonne sur les réseaux sociaux :

facebook-logotwitter-logo